Exposition De L'artiste Renaud Archambault De Beaune à La Ferte Milon du 15 au 16 septembre 2018

Du

15 samedi septembre 2018

au

16 dimanche septembre 2018

10h00 • 14h00

Hôtel Racine (Place Du Port Au Blé -)

Plus d'infos sur l'Exposition De L'artiste Renaud Archambault De Beaune à La Ferte Milon

L'exposition Exposition De L'artiste Renaud Archambault De Beaune a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine La Ferte Milon 2018.

Exposition de dessins à l'encre sur papier de Renaud Archambault de Beaune

Curieusement, cette exposition se tiendra dans un lieu ayant été construit à la fin du XVème par un de ses ancêtres !

Né en 1944, ancien élève de l'école Nationale des Beaux Arts de Paris. Enseignant titulaire d'Art Plastique et de Dessin à l'école d'Architecture de Paris Val de Seine de1967 à 2010, ses oeuvres ont fait l'objet d'une soixantaine d'expositions dont plusieurs muséales (Arsenal de Soissons 1997 - Villefranche de Rouergues - 2006 ...)

Armé d'un long porte-plume qu'il fabrique avec des herbes de la pampa ou de la fibre de carbone fixés à une poignée récupérée sur un fleuret ou une perceuse, Archambault de Beaune, debout, comme un escrimeur, lance un geste précis sur feuille de papier légèrement inclinée qu'il retourne dans tous les sens pour dessiner avec un oeil neuf et sans perdre le fil de sa construction. La composition de ses « figurations décalées » n'est pas esquissée à l'avance, elle se dégage à mesure de la progression du travail. Ses thèmes sont traités par séries et ses dessins quelquefois de très grandes dimensions.

Il faut une grande maîtrise du geste pour toucher le papier sans le percer et risquer de voir l'encre se répandre en tache. Archambault de Beaune aime aller jusqu'à l'extrême et dessiner sur les papiers les plus fins. Il travaille dans une concentration toute orientale, proche des disciples zen, posant sur l'épiderme du papier des dizaines de milliers de griffures qui sont comme des cicatrices sur la feuille et des traces d'instants vécus. Mais ses lignes de non-retour sont des pièges dans lesquels le regard se perd.