Exposition De Photos/vidéos/audio Tombés : Des Hommes Et Des Arbres, La Mémoire Des Oubliés à La Ferte Milon du 15 au 16 septembre 2018

Du

15 samedi septembre 2018

au

16 dimanche septembre 2018

10h00 • 14h00

Ancienne Gendarmerie (28 Rue De Meaux -)

Plus d'infos sur l'Exposition De Photos/vidéos/audio Tombés : Des Hommes Et Des Arbres, La Mémoire Des Oubliés à La Ferte Milon

L'exposition Exposition De Photos/vidéos/audio Tombés : Des Hommes Et Des Arbres, La Mémoire Des Oubliés a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine La Ferte Milon 2018.

**TOMBÉS : des hommes et des arbres, la mémoire des oubliés**

Ce projet est né de mon errance sur un territoire lourd de mémoire et de douleur. La célébration du premier centenaire de la Grande Guerre m'a conduit sur les traces laissées par ces milliers de victimes d'un conflit dévastateur et cruel.

J'ai choisi le Chemin des Dames, scène de sanglants combats ayant fauché la vie de 600 000 jeunes innocents de différentes nationalités, cultures, et religions. C'est aujourd'hui un lieu de mémoire semé de monuments nationaux et cimetières militaires.

Topographiquement il s'agit d'un haut plateau bordé de pentes douces, sillonné par de nombreuses carrières de pierre formant des grottes. La Caverne du Dragon qui servit de refuge aux soldats de tous bords durant les quatre années de guerre est l'une d'entre elles.

Une tombe, c'est aussi une empreinte, comme une image qui perdure dans le temps et nous rappelle que la mort est survenue, que le temps passe et que la vie a pris fin. Les cimetières militaires sont des lieux de mémoire, de silence, mais aussi de réflexion où les questions ne trouvent pas toujours de réponse et où seuls quelques morts sont identifiés, l'immense majorité partageant des fosses communes où leurs ossements dialoguent en une symphonie chaotique.

En contemplant cette cartographie de la mort, l'alignement conceptuel des tombes, la beauté ténébreuse déterminée par la géométrie et l'ordre, un sentiment de profonde tristesse et douleur m'envahit, pour condamner toutes les guerres qui aujourd'hui encore secouent le monde.

En contrepoint à ce récit, le projet témoigne de la transformation des forêts, parfois converties en champ de bataille contemporain où les intérêts économiques déterminent l'abattage d'arbres pleins de vie. Ces tombés sans voix, marqués de couleurs fluorescentes, lignes, cercles ou numéros, nous renvoient à l'image de la mort.

Ces tracés anonymes et symboliques attirent mon attention. Ils ont des formes géométriques qui discourent comme un code de représentation et de communication, à l'instar d'une photographie chargée de signification.

Soldats tombés sur le champ de bataille, aux corps ensevelis dans la terre des cimetières dialoguent avec les arbres abattus qui reposent sur les chemins des forêts. Symphonie de mort, requiem à l'oubli, ombres qui aujourd'hui partagent la lumière de la mémoire.

**OBJECTIFS**

Partager la mémoire des jeunes soldats morts, connus ou inconnus, de différentes nationalités, cultures et religions qui ont souffert l'horreur de la Grande Guerre.

Provoquer chez le visiteur une expérience corporelle et émotionnelle qui entraîne une conscience critique contre la guerre sous toutes ses formes.

Réfléchir sur les politiques environnementales qui permettent la déforestation des forêts au travers de la contemplation des empreintes graphiques qui apparaissent sur les arbres abattus.

**PÉRIODE**

Photographies et vidéos réalisées entre 2015 et 2018

**LIEUX**

Cimetières militaires le long du Chemin des Dames :

* Cerny-en-Laonnois

* Craonnelle

* Vailly-sur-Aisne

* Soupir

Autres :

* Fort de la Malmaison

* Fort de Condé

* Caverne du Dragon

* Plateau du Chemin des Dames

Forêts :

* Forêt de Retz

* Forêt de Compiègne

**TECHNIQUE**

Installation multidisciplinaire comptant :

* une photographie digitale imprimée sur du papier coton Hahnemühle de 12 m x 30 cm

* une photographie digitale imprimée sur du papier coton Hahnemühle de 5 m x 30 cm

* 30 photographies digitales 10 x 15 cm imprimées sur papier RC, flottant sur l'eau de deux lavoirs

* 20 photographes digitales 10 x 15 cm imprimées sur papier coton Hahnemühle et montées sur foam-core de 1 cm

* 6 photographies digitales tirées sur dibond de 120 x 80 cm

* vidéo mono canal d'une durée de 7' en boucle

* système audio avec musique enregistrée en boucle de 30'

* effet d'illumination et brouillard